O'zons

O’zons écouter

R.E.M. Accelerate



Enfin, Rapid Eye Movement renoue avec leur College Rock de leurs débuts (en 1980), un son qu’ils avaient un peu boudé depuis Monster en 1994. Electrique, énergique, frénétique, mélodique et hypnotique, Accelerate nous fait rapidement accélérer les connections neurologiques et nous emmène vers l’extase.

Michael Stipe entre naturellement sur les riffs parfaits de Peter Buck, nous livrant sa prose énigmatique à lire entre les lignes et le plaisir est immédiat, primal, viscéral, animal. On se laisse entraîner dans ce rock pur et sans fioritures, sans même sans apercevoir. Les 13 pistes s’enchaînent en un clin d’œil, telle une montée épileptique d’adrénaline (avec le petit break acoustique Until the day is done), menant directement à l’orgasme auditif.

jeudi 15 mai 2008