O'zons

LE CHANGEMENT C’EST POUR QUAND ?



Bientôt un mois qu’on a élu le président normal et qu’on attend le changement. Normal, sans parlement, c’est plutôt difficile de faire passer des lois. Merde, que va-t-on faire, se demandent Hollande et ses amis. Ben de la com’, ducon, tu croyais quoi ? Ah oui, bien ! Si on insistait lourdement sur le concept génial de présidence normale ? Carrément, faisons-le.

D’abord, bien préciser aux ministres d’être normaux. Habillez-vous bien, mais pas trop, quoi : un petit jean, une robe à fleur, un petit blazer, genre habit du dimanche. Si vous manquez d’inspiration, pensez à un prof ou à un fonctionnaire, en plein dans notre cible. Ensuite, n’oubliez pas de communiquer sur les lois qu’on fera passer, enfin éventuellement, ça dépendra du budget et de la pression du MEDEF. Pendant ce temps, Hollande va pactiser avec les chefs du monde presque libre, histoire de bien confirmer qu’il est normal mais résolu et charismatique. Enfin, pour bien en remettre une couche, il ira voir Pujadas, désormais tout miel pour garder son JT. Tellement normal qu’il se déplace à France 2 au lieu de convoquer les carpettes qui posent des questions, pardon les journalistes, à l’Élysée. Tellement charismatique qu’il nous annonce qu’après avoir convaincu l’Allemagne, l’Europe et les USA de devenir de gauche, il convaincra la Chine et la Russie d’intervenir en Syrie. Trop la classe Flanby, bientôt il va convaincre Israël de faire une partouze géante avec le Hamas, DSK est partant. Vivement les législatives.

C’est exactement ce que pense l’UMP, en tous cas Copé. Pris par derrière en traitre par Fillon, il hurle à l’unité, pour gagner l’élection et devenir enfin le chef à la place de Sarko. L’ancien premier ministre a un gros coup d’avance. D’abord il a compris que l’élection était perdue d’avance, reports de voix au PS obligent, le but c’est de prendre de la hauteur, pour mener l’opposition. Renoncer à ses Assedic de ministre, ça fait moral et gaulliste, Wauquier l’a compris il a suivi. Mais le meilleur moyen de prendre de la hauteur, reste encore de se retirer de la vie médiatique, et devenir, le temps aidant un vieux sage hyper désiré, à la Chirac. Jospin a essayé mais ça un peu foiré, en revanche, on imagine bien Sarko dans sa piscine du Cap Nègre, branché sur Europe 1, imaginer son retour pour 2017, après que le PS ait soit ruiné la France soit cédé à l’austérité.

C’est un peu aussi le rêve de la fille à papa et de ses skinheads, qui voient bien l’UMP s’écrouler et qui essaient de démonter la com du PS. Et nia nia nia, ils baissent leurs salaires que de 30%, et nia nia na, ils cumulent, ils parachutent, et nia nia nia, Taubira est guyanaise. Nous au FN, on fait dans la moralité, on ne parachute que les Le Pen et pour vaincre Mélenchon on fait des faux tracts Front de Gauche. Une France pure, vivement 2017.

samedi 2 juin 2012