O'zons

O’zons ciné

IRON MAN

(USA 2008) DE JON FAVREAU, AVEC ROBERT DOWNEY JR., GWYNETH PALTROW, JEFF BRIDGES…


Tony Stark, cynique fabricant d’armes en mission de promo pour les GI, est kidnappé par des talibans. Il a pour ordre de fabriquer un missile, mais après avoir pris conscience de l’immoralité de son existence, il s’échappe dans une armure révolutionnaire et retourne sa veste pour devenir un super-héros.

C’est vrai que dit ainsi, cette nouvelle adaptation Marvel ne semble pas très profonde. Pourtant, Jon Favreau, livre ici une des plus intéressantes transpositions de comics. Il est évidemment servi par l’un des plus intéressants personnages de la Maison des Idées de Stan Lee. Stark, playboy milliardaire, symbole de l’arrogance et du cynisme ricain, alcoolique, flambeur, parfaitement immoral, incarné par Downey Jr, à l’apogée de son jeu. En filigrane, les scénaristes égratignent la politique étrangère des USA, qui ont armé les talibans, entre autres, et le business juteux de l’industrie de l’armement. Obediah Stane, campé par Bridges en est l’avatar. Classique représentation du traitre, son cliché permet d’en nuancer un autre, celui des méchants Arabes.

Néanmoins, Iron Man est et reste un vrai blockbuster comme on les aime, abondant d’effets spéciaux bluffants, d’humour décalé et appuyé par une réalisation impeccable. Fidèle à l’esprit de la BD, en palliant ses incohérences (l’armure fonctionnait sur batterie électrique), Iron Man, livre un spectacle sidérant qui ravira les fans de comics et les autres. (Pour info aux marvélophiles, la réponse à la question des Vengeurs se trouve après le générique).

jeudi 15 mai 2008