O'zons

2012 : LES CHALLENGERS DE LA LOOSE



Pendant que Hollande se fait enfariner et que Sarko envoie Guéant, histoire de ranimer l’esprit du troisième Reich, les petits candidats, sclérosés par un CSA qui les empêchent de parler, essaient de donner de la voix, tels Vincent Delerm qui chanterait de l’opéra...

EVA, MISSION SUICIDE

Eva Joly passe à l’attaque médiatique et se fait Ruquier. Façon de parler, bien sûr. Eva s’est fait laminer comme une saucisse norvégienne dans un mixeur. Humiliée par Natacha Polony qui ne la trouve pas assez patriotique à son goût chevènementiste, agressée par Audrey Pulvar, qui ne croit pas au photovoltaïque, assassinée par Laurent Baffie, qui trippe sur Nicolas Hulot, tellement écolo qu’il préfère survoler le monde dans son hélico Ushuaïa, que soutenir son parti. La pauvre Eva ressemblait à un animal dans un piège de trappeur, la larme à l’œil, elle a défendu son honneur. Malheureusement ça n’a pas suffi à nous emporter, et à voir autre chose que du militantisme vert sur un ton monocorde, Eva, demande un space cake à Cohn Bendit, ça ira mieux. Si madame le juge veut faire plus de 2%, il ne suffit pas d’essayer d’avoir l’air sympa, il faut transcender l’écologie et parler de ce qui intéresse le peuple : le pouvoir d’achat.

DUPONT NIANIA Lui aussi c’est un comique. Pendant des années il défendait le capitalisme droitier. Maintenant il se prend pour Robin Des Bois. Galvanisé, parce qu’il défendait le non à l’Europe, pour des raisons purement chauvines, sa nouvelle croisade de Don Quichotte se limite à revenir au Franc et détruire l’économie au passage, et à gueuler sur les péages des autoroutes. C’est comme si Pascal Obispo organisait une manif contre Christine Boutin, pour pouvoir chanter du Heavy Metal au Hellfest (en juin avec Black Sabbath).

CHRISTINE LA CHRETIENNE Elle aussi nous fait bien marrer, nous refaisant le parcours du martyr de Saint Jacques de Compostelle, pour ne pas avoir ses parrainages. C’est beau la foi, malheureusement Jésus est mort crucifié, et ne soutiendra pas Christine. Eh oui, Lui qui voit tout, sait bien que la Boutin a soutenu Sarkozy, critiqué Sarkozy, puis et rentrée au gouvernement, pour maintenant revenir dans l’opposition. Les voies du matérialisme sont impénétrables, et Jésus connaît les tartuffes.

BAYROU LA VOIE DU MILIEU DE LA DROITE Bayrou passe à l’attaque, en tous cas selon la presse. Il enchaîne les discours et les conférences, pour prendre des postures de guitar hero, mais au final, on attend encore le solo. Un programme, s’il en a un, car derrière ses poses anti-système, le rebelle François, ne propose pas grand-chose pour le contrer. Comme en 2007, sa position centrale se résume à un chiffre : zéro, le néant absolu, ne faisons rien, ça pourrait faire quelque chose. L’EXTRÊME GAUCHE À LA RAMASSE Pendant que Philippe Poutou peine à exister, Nathalie Arthaud essaye d’avoir l’air sympa, histoire de dépasser les 0%. Elle a beau se forcer à sourire, au bout de dix secondes, elle reprend son rictus de psychopathe, déterminée à exterminer, tous ceux qui gagnent plus que le SMIC, dans une sanglante orgie démoniaque, où les tripes des méchants bourgeois feraient office de décoration.

Pendant ce temps, Mélenchon, le candidat socialo-communiste de gauche enchaîne les meetings, 10 millions selon les organisateurs, 10 selon la police… O’zons était présent, mardi, à son meeting de Villeurbanne, nous n’avons pas compté tout le monde, mais au vu des capacités de la salle, on devait avoisiner les 10000. Mélenchon mise l’originalité, démonte le FN, lit du Victor Hugo et du Paul Eluard et harangue la foule, dont beaucoup d’ouvriers vus le jour même dans leur usine. Pour l’instant, il est le seul à faire une campagne concrète, mais ne dépasse toujours pas les 10 % d’intentions de vote (il a commencé à environ 5%). À partir du 20 mars, les temps d’antenne seront équitables ; et si c’était lui la surprise ?

vendredi 10 février 2012